L'Iran, future destination touristique pour les Français?

La signature d'un accord sur le nucléaire iranien, le 14 juillet dernier, a ouvert la voie au dégel des relations entre les occidentaux et Téhéran. Mercredi, Laurent Fabius était déjà sur place et, jeudi matin sur France info, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que le Quai d'Orsay avait déclassé l'Iran de la catégorie des pays à haut risque (rouge) à celle des pays à moindre risque pour les ressortissants français (jaune). Car, depuis l'élection du président Hassan Rohani, le 4 août 2013, tout a changé. "L'image du pays s'est modifiée par le prisme médiatique", explique Alexandre Jablonski, spécialiste de l'Iran chez Voyageurs du monde.





Inscrivez-vous à la NEWSLETTER